2012

Construction des cantines des écoles d’Ambola et d’Ankilibory, et de l’atelier de couture et de la cantine d’Ankilimivony

Le succès de l’inauguration de l’école d’Ankilimivony en septembre 2011 nous a conforté dans notre choix de partenariat et surtout dans la nécessité de renforcer nos missions auprès des enfants de cette région de Madagascar.

La réalité du terrain nous a permis de constater qu’ils manquaient de tout, et qu’il était vital de leur apporter un cadre structurel à travers l’école, lieu de vie et d’enseignement pouvant leur offrir un futur meilleur.

Notre attention s’est concentré sur le nombre insignifiant d’enfants prenant un repas à l’heure du déjeuner, par manque cruel de moyens.

Cantine d'Ambola

Pouvoir leur offrir un repas quotidien et équilibré, dans un cadre dédié, était une priorité absolue ; aussi car cette démarche encouragerait également les familles à maintenir leurs enfants à l’école.

Ainsi, nous avons rencontré sur place un représentant du PAM (Programme Alimentaire Mondial), organisme dépendant de l’ONU, pour trouver un accord garantissant l’approvisionnement nécessaire dans les écoles des villages d’Ambola, d’Ankilibory et d’Ankilimivony.

Restait alors à concevoir les lieux permettant d’accueillir cette démarche.

Nous avons donc décidé de financer la construction de 3 cantines dans chacun de ces villages.

Bien qu’il ait fallu trouver des solutions provisoires pour stocker la nourriture et accueillir les élèves le temps de la réalisation des travaux, les engagements du PAM ont permis d’acheminer les premières livraisons de vivres moins de 2 mois après notre visite.

Et depuis janvier 2011, près de 1000 enfants bénéficient un repas quotidien !

Notre attention s’est également concentré sur le besoin d’apporter une dimension ludique au cœur d’un système éducatif jusque là presque militaire. Riche de l’expérience des années Bonpoint et Merci, nous connaissions l’incroyable savoir-faire des brodeuses malgaches.

Nous avons donc décidé de financer la construction d’un 1er atelier de formation aux travaux manuels dans l’école d’Ankilimivony.

Enfin, nous avons comme convenu également pris en charge la moitié des frais de scolarité -soit 5000€- pour l’école d’Ankilimivony.

Pour l’ensemble de ces projets, le Fonds de dotation Merci a engagé un budget de 90000€.