Nos actions

Agroécologie en France

En 2015, les membres du Fonds de dotation Merci s’engagent pour la première fois en France en participant, aux côtés du réseau « Fermes d’avenir » (groupe SOS), à la création de la première grande ferme agroécologique en Île-de-France : la « Ferme de l’envol ».

Créée fin 2013, « Fermes d’avenir » a pour ambition d’accélérer la transition agricole, en s’adressant à tous les acteurs – agriculteurs, entreprises, territoires, propriétaires fonciers, citoyens et consommateurs – avec la conviction qu’une agriculture d’avenir, à impacts positifs, est possible.

Sur 75 hectares mis à disposition par la communauté d’agglomération « Cœur d’Essone », la « Ferme de l’envol » verra le jour en 2019 sur une ancienne base aérienne, à 20 Km de Paris. Initiative pionnière, inspirée de la permaculture, la « Ferme de l’envol » a l’ambition de prouver par l’exemple la viabilité et la rentabilité d’un nouveau modèle de développement territorial, fondé sur une agriculture saine, locale, en circuit court, protectrice de notre capital naturel, mais aussi créatrice d’emplois.

Ce projet répond aussi à l’enjeu de renouvellement des actifs agricoles (40% des agriculteurs seront à la retraite en 2025), en revalorisant cette profession par l’accès au statut de salarié - avec une rémunération fixe et les droits sociaux affiliés (congés payés, Pôle emploi, caisse de retraite…) - à tous les paysans qui nous rejoignent.

Sur le modèle des AMAP, les partenaires distributeurs s’engagent à acheter l’intégralité des récoltes au coût de production engagé par les agriculteurs, quel que soient les aléas climatiques.

La « Ferme de l’envol » est enfin un espace de production agricole, mais également un lieu d’accueil du public, un espace de formation et une plateforme pour les associations locales.

CARACTÉRISTIQUES DU PROJET

• La « Ferme de l’envol » est conçue comme un projet pilote, au service des territoires et des personnes, destiné à être essaimé sur l’ensemble du territoire national ;
• Projet co-construit avec des acteurs du secteur public, agricole, économique, social, scientifique et citoyen : communauté de communes, paysans, associations d’insertion, restaurateurs, producteurs, distributeurs, financeurs, AMAP, chercheurs … assurant ainsi une complémentarité des compétences ;
• Engagement environnemental : bâtiments en écoconstruction dans le respect des dernières techniques écologiques et par l’utilisation de matériaux locaux ; gestion durable de l’eau (récupération des eaux pluviales et création d’un bassin de stockage) ; souscription auprès d’un fournisseur d’électricité 100% renouvelable ;
• Approche innovante d’une agriculture basée sur l’autonomie et la résilience ;
• Initiative fondée sur une gestion tri-capitale, prenant en compte, sur un pied d’égalité, des objectifs économiques, sociaux et environnementaux.